Comment réduire la consommation d’énergie de ses contenus ?

Sep 22
Sep 22

Savez-vous que 24 millions de tonnes équivalentes au carbone seraient émises par le numérique d’ici 2040 ? Un chiffre considérable à prendre en compte. Dans l’article de la semaine, Kazam! vous donne tous ses conseils pour réduire au maximum la consommation de ses contenus. Si si c’est possible, et on vous donne toutes les clés juste en dessous !

La vidéo

La vidéo est le format qui va consommer le plus sur votre site internet. Pour pallier à une consommation excessive, nous vous conseillons de limiter le nombre de vidéos par page, ou bien de les proposer en téléchargement ! 

Le petit plus : réduire le poids d’une page sur votre site internet permet de réduire son temps de chargement et donc favorise son classement dans les résultats de recherche.

Les images

Un réflexe simple et bien utile : pensez à compresser vos images. Comme pour la vidéo, une image compressée vous offre un temps de chargement moindre et permet au Page Speed de Google de mieux vous classer. 

Pour vous donner un ordre d’idée, redimensionner une image de 4000×3000 pixels à 800×600 pixels fait passer sa taille de 2.6 à 0.5 Mo.

L’herbergement

En ce qui concerne votre hébergement, nous vous conseillons d’opter pour des hébergeurs web écologiques. Leurs engagements sont divers et variés. Cela va de l’utilisation d’énergies renouvelables afin d’alimenter les datacenters, à l’amélioration et l’optimisation de la durée de vie des équipements utilisés, ou encore la compensation des émissions de CO2 propres à l’entreprise. 

Ci dessous, notre top 3 des hébergeurs web verts : 

  1. PlanetHoster
  2. Infomaniak
  3. Ex2

Le développement

Saviez-vous que selon la manière dont le code est écrit, il entraîne une consommation d’énergie différente ? En effet, mal conçu, il augmente la consommation d’énergie du site internet sur lequel il se trouve. « L’essentiel, ce n’est pas d’optimiser un code déjà écrit mais de supprimer des fonctionnalités qui ne servent à rien » nous explique Frédéric Bordage, créateur du site GreenIT. Pour consommer moins, il faut donc cleaner et réduire les ressources HTML, CSS et JavaScript de votre site internet. 

Le tracking data

Le tracking data consiste à collecter des informations sur les utilisateurs comme par exemple sa géolocalisation, son navigateur web, son historique de navigation etc. Toutes ces données sont stockées dans ce que l’on appelle des data centers. Aujourd’hui, les data centers sont responsables de 2% des émissions de carbone dans le monde et utilisent 80 millions de mégawattheures d’énergie chaque année, soit environ le total d’électricité utilisé par la région lle de France.* Nous vous encourageons à limiter le tracking data au maximum pour réduire la consommation énergétique de vos contenus.

*source : ABB

Vous l’aurez compris, l’objectif n’est pas de réduire drastiquement la qualité de l’expérience client et vos procédés de création, mais d’intégrer cette notion d’éco-responsabilité dans le domaine digital.